Article de presse: V.D.V : santé de fer, moral d’acier

Quantcast

FERNELMONT – En cinq ans, V.D.V. Ferronnerie a connu un développement spectaculaire. Qui justifie un déménagement vers Fernelmont.

L’atelier de ferronnerie a pris possession de ses nouveaux bâtiments il y a quelques mois à peine. Les abords ne sont pas encore aménagés, ils devraient bientôt accueillir un portail, qui sera le symbole le plus visible de l’activité de l’entreprise. « Nous avons d’abord pensé aux commandes de nos clients », explique le gérant Patrick Vandevondele. Les cordonniers sont souvent les plus mal chaussés… L’adage se vérifie.

L’aventure a démarré il y a 19 ans. Patrick Vandevondele avait pris goût au travail du fer alors qu’il était employé par la société Drion, spécialisée dans les aménagements de haute sécurité, dans le domaine bancaire.

On peut tout faire avec le fer

Progressivement, Patrick Vandevondele va développer sa passion pour la ferronnerie chez lui à Eghezée, dans une grange familiale. « Ce qui me plaît dans cette activité, c’est qu’avec le fer, on peut pratiquement tout faire, du moins si l’on maîtrise les techniques » L’artisan fabrique des escaliers en acier, des portails, des garde-corps. Le bouche-à-oreille fonctionne bien, l’activité se développe. Patrick Vandevondele se décidera finalement à voler de ses propres ailes quand des sociétés immobilières vont commencer de plus en plus souvent à faire appel à ses services.

« Il y a cinq ans, j’ai engagé mon premier ouvrier », se souvient l’Eghezéen. Cinq ans plus tard, il se trouve à la tête d’une entreprise de 17 personnes, qui connaît un développement formidable. Et l’atelier de 400 m2 construit à l’époque à Noville-sur-Mehaigne se révélera bien vite trop à l’étroit.

Où construire ? Le choix va finalement se porter sur le zoning artisanal du BEP à Fernelmont. Et il ne le regrette pas : « Un endroit idéal, au croisement des autoroutes. On accède beaucoup plus vite à l’autoroute que depuis Eghezée » . Les clients viennent de partout en Wallonie, Fernelmont est au centre de la carte.

« Dans la ferronnerie, nous pouvons tout réaliser : des portails, des escaliers, des garde-corps pour des immeubles à appartements. En association ou pas avec d’autres matières comme le bois ou le verre, avec incrustation de leds… » On bouge en permanence Les clients sont pour moitié des particuliers, pour l’autre des architectes et des constructeurs du secteur immobilier. Une clientèle exigeante, qu’il ne faut pas décevoir : « il faut tenir la route pour accrocher des sociétés comme Bageci ou Lixon. Si j’y parviens, c’est parce que mon cheval de bataille, c’est le sérieux et la qualité » . Et le souci de proposer un travail personnalisé : les séries, on n’aime pas trop chez V.D.V. Ferronnerie. « On relève souvent des défis là où d’autres renoncent, souligne encore Patrick Vandevondele. Rien ne le rebute, y compris réaliser un portail à l’entrée d’un chemin pentu, et qui s’ouvre et se soulève en s’adaptant à la déclivité du terrain.

À la veille d’entrer dans l’année 2 010, Patrick Vandevondele jette un regard presque étonné sur son entreprise : « on n’est jamais resté 6 mois avec la même structure. On bouge en permanence. En fait, je suis quelqu’un qui aime le mouvement ».

Source: http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=389767#top

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>